Cigarette Electronique et Santé

PEUT-ON FUMER DU TABAC ET UTILISER SA CIGARETTE ELECTRONIQUE ?

Il est tout à fait possible de fumer du tabac et d’utiliser la cigarette électronique. C’est cependant une pratique, qui si elle peut aider à court terme doit être rapidement abandonnée en vue d’un objectif 100% vape. Il est utile de rappeler que fumer ne serait-ce qu’une seule cigarette par jour augmente les risques de pathologie cardio-vasculaires de 60%. Cela peut néanmoins être une aide au départ, notamment concernant les cigarettes difficiles à abandonner (réveil, café, repas…) mais il faudra rapidement trouver une bonne adéquation entre les besoins du fumeur, le matériel de vape et le dosage de nicotine afin de pouvoir abandonner sans stress, ces dernières récalcitrantes.


LA CIGARETTE ELECTRONIQUE NUIT-ELLE A MON ENTOURAGE ?

Existe-il un vapotage passif ? A cette question le Royal College of Physicians de Londres a répondu « non » dans une étude de 2016. En effet, le vapoteur rejette une partie de la vapeur produite dans l’atmosphère ambiante. Il est donc légitime de se poser cette question car l’entourage peut être exposé passivement à la nicotine. « La nicotine de la vapeur exhalée peut être déposée sur les surfaces, mais à des niveaux si bas qu'il n'est guère plausible que de tels dépôts puissent entrer dans le corps à des doses qui pourraient causer des dommages physiques pour l'entourage. ». De plus, la vapeur retombe au sol extrêmement rapidement par rapport à la fumée d’une cigarette classique. La nicotine n’étant pas cancérigène ni toxique aux concentrations proposées dans les e-liquides, on ne peut donc pas parler de vapotage passif. Les seuls cas dans lesquels la vapeur de cigarette électronique puisse présenter une nocivité pour la santé est celui d’un mésusage ou d’une mauvaise utilisation (résistance brûlée par exemple). L’odeur de brûlé est forte et caractéristique. Dans ce cas, il faut que le vapoteur cesse son utilisation et remplace la résistance par une nouvelle !


PUIS-JE UTILISER LA CIGARETTE ELECTRONIQUE SI JE SUIS ENCEINTE ?

Une étude parut dans l’Américan Journal of Obstetric nous rassure quant à l’utilisation de la cigarette électronique lors de la grossesse.

Ils ont mené cette étude parmi des utilisatrices de cigarettes électroniques enceintes fréquentant une grande maternité ( 8500 nourrissons par an). Les résultats maternels et néonataux ont été recueillis après l’accouchement et comparés à un groupe de la même période de fumeuses et de non-fumeuses. Les conclusions de cette étude aboutissent au fait que l’utilisation de cigarettes électroniques pendant la grossesse n’est pas associée à un faible poids à la naissance, à un accouchement prématuré ou à des risques supplémentaire de fausse couche. Les résultats maternels et néonataux semblent être similaires à ceux des non-fumeurs.

Les risques de la fumée de tabac pendant la grossesse et pour l’enfant sont connus : fausse couche, accouchement prématuré, retard de croissance in-utérin, malformation, bébés plus petits et fragiles à la naissance… Outre les composants toxiques de la cigarette, le monoxyde de carbone est un terrible poison qui perturbe l’oxygénation du fœtus. Il vaut donc de très loin vapoter plutôt que fumer durant la grossesse pour les femmes qui ne peuvent arrêter toute consommation nicotinique.

Le professeur Etter a d’ailleurs œuvré pour la rédaction d’un guide soulevant les interrogations sur le vapotage et la grossesse. Vous pouvez le télécharger ici.


POURQUOI LE E-LIQUIDE ME FAIT TOUSSER ?

Rassurez-vous, la très grande majorité des fumeurs toussent la première fois qu’ils utilisent une cigarette électronique. La toux souvent présente au début s’estompe très rapidement. Allez ! On vous explique pour cette toux :

-          Ce qui fait tousser dans la vape, c’est le tabac ! Une gorge de fumeur est une gorge irritée par le passage récurrent de la fumée. Les e-liquides contiennent du propylène glycol qui a notamment des propriétés anti bactérienne, anti microbienne et anti fongique qui vont venir picoter la gorge irritée. De plus, le PG est légèrement asséchant. Tout ceci contribue malheureusement à un inconfort du fumeur, dans les premiers temps. Plus vous vapoterez, moins votre gorge sera irritée et plus la vape sera confortable.

 

-          La façon de fumer et de vapoter diffère légèrement. La vapeur d’une cigarette électronique est souvent plus importante que la fumée d’une cigarette classique. Il faut donc gérer ce nouveaux flux dans votre gorge. Au départ, allez-y tranquillement pour mieux l’apprivoiser, cela se fait assez instinctivement et rapidement, en une dizaine de bouffées on a compris !

 

Si malgré ces deux conseils, la cigarette électronique continue à vous tousser :

-          Le dosage de nicotine de votre vaporette est peut-être trop élevé. Attention, il ne faudrait pas vous sous-doser en nicotine inutilement et bien valider que cela vient de ce point. Souvent un dosage en nicotine trop fort induit plus un inconfort (sensation de serrage vers les poumons), des maux de tête… Un dosage en nicotine plus faible règle le problème de la toux mais induit souvent du sous-dosage. Dans les tout premiers temps d’arrêt, vous pouvez descendre volontairement la nicotine pour pouvoir enclencher le vapotage mais une fois que vous avez arrêtez ou fortement réduit vos cigarettes, n’hésitez pas à remonter le taux si vous ressentez des sensations de manque ou avez une consommation très importante de e-liquide.

 

-          Sensibilité au propylène glycol. Il est possible de présenter une sensibilité au propylène glycol. Ceci n’est pas grave mais est handicapant pour le passage à la vapote si vous ne cessez de tousser. Vous pouvez essayer un e-liquide qui contient du végétol à la place du propylène glycol, pour éviter ces inconforts !

 

-          Sensibilité à un des arômes présents dans le e-liquide. Si les symptômes de toux persiste, il est possible que vous présentiez une sensibilité à un des arômes présent dans le liquide. Tentez de vapoter avec un liquide différent pour voir si l’inconfort persiste.

 

Solution Alternative : Les e-Liquides aux sels de nicotine

Les e-Liquides aux sels de nicotine peuvent être une solution pour les fumeurs qui ne parviennent pas à vapoter à cause de la force du ressenti en gorge. Les sels de nicotine ont une extraction différente de la nicotine utilisée habituellement et permettent une meilleure délivrance de nicotine avec un ressenti en gorge beaucoup moins fort. Ces e-Liquides s’utilisent avec du petit matériel de vape comme des pods ou des petits kits avec de faibles puissances. Nous les recommandons particulièrement aux personnes atteintes de bronchite chronique ou pathologie respiratoire qui ne parviennent pas à arrêter leur consommation de cigarette de tabac.

 


VAPOTER ME DONNE MAL A LA TETE

Vous avez mal à la tête de manière plus récurrente depuis que vous vapotez ? Il est possible que certaines personnes présentent des céphalées lors du passage à la vape. Ceci est majoritairement dû à un manque d’hydratation. N’hésitez pas à boire un peu plus d’eau qu’à l’accoutumée. Cela peut être également lié à un dosage de nicotine trop important, voyez pour le diminuer et voir si cela s’améliore. Si malgré cela les problèmes persistent n’hésitez pas à aller consulter votre médecin.


Accept

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.